×
OR

By continuing, I agree to GINX' Terms and Conditions

OR
Please enter a valide email address

Already a GINX member? Sign in

CHOOSE YOUR USERNAME
›

Your username is how other community members will see you. Ever dreamt of being called JohnWick ? Now is the time.

Back
League of Legends
League of Legends
World

League of Legends : Top 5 des Midlaners aux Worlds 2018

Les Championats du Monde de League of Legends sont un show de skill et de puissance tout autour du globe. Les meilleures équipes s'affrontent pour le titre le plus prestigieux de League of Legends et une chance d'entrer au panthéon de League of Legends. C'est là que les meilleurs joueurs viennent montrer leur talent et leurs mécaniques. Je vous propose un regard sur 5 midlaners qui marqueront de leur empreinte le tournoi de cette année, qu'ils soient vétérans confirmés ou nouveau venus en plein momentum.

5. Maple (Flash Wolves)

Maple Flash Wolves

Maple a été une pièce fondamentale du puzzle Flash Wolves ces dernières saisons. Sans Maple, les Flash Wolves n'en seraient pas là où ils en sont aujourd'hui; en fait, ils ne qualifieraient probablement même pas pour les Worlds depuis les LMS. Si vous regardiez ses stats en LMS, vous penseriez qu'il est un joueur sans défaut. Sur Galio et Zoé -ses deux champions favoris- il est invaincu, gagnant chacun des douze matchs joués. Sur un de ses autres chouchous, Ryze, il n'a perdu qu'un match sur six et il n'est pas rare pour lui d'avoir un KDA au dessus de 6.0 pendant tout le split, un chiffre incroyable pour un midlaner dans la méta actuelle. Qu'est-qui fait que Maple performe aussi bien ? Pour faire simple, il joue un style très agressif basé sur les fondamentaux. Son pool de champions est loin d'être aussi divers que les autres top players mais sa compétence sur ses champions favoris est inégalée. Si Flash Wolves veut montrer son meilleur visage aux Worlds cette année, il faudra compter sur Maple. Sa capacité à gagner sa lane et à sécuriser des objectifs à lui tout seul font de lui une menace constante pour l'adversaire. Il a prouvé qu'il était capable de stats très régulières pendant les split de printemps et été et il cherchera à les améliorer encore aux Worlds.

4. Caps (Fnatic)

Fnatic Caps

Caps, connu aussi sous le surnom de "Bébé Faker" est un joueur que vous ne voulez pas rater aux Worlds. Contrairement à beaucoup des meilleurs midlaners, Caps n'est ni coréen, ni chinois, mais sa précision et son skill le mettent dans la même catégorie d'élite. Pendant le Summer Split, sa présence en midlane n'a pas connu d'égale. Même Perkz, le joueur le plus en vue de G2 Esports n'a pu lui arriver à la cheville. Il semblait qu'il jouait sur un terrain totalement différent et surplombait les LCS EU. Quand il joue ses champions, il ne joue pas avec le même manuel que les autres. Caps est un joueur teigneux et il n'aime pas suivre les règles. Il est incroyablement peu conventionnel et très innovant, changeant ses champions et ses builds, surprenant ses adversaires avec son style de jeu excentrique. En ce moment même, il a un impact important sur les serveurs coréens, jouant de nouveaux picks comme Pyke et Kai'sa et ce style de jeu est devenu incroyablement efficace pour le rookie de la midlane. Sa versatilité est une arme que Fnatic exploitera sûrement. Fnatic aura besoin de tout ce qu'il y aura à prendre pour arriver aux Playoffs des Worlds. Si Caps peut continuer sa tambouille, sa versatilité pourrait forcer les coréens et chinois à rester sur leur garde.

3. Kuro (Afreeca Freecs)

Kuro Afreeca Freecs

Soyons honnêtes, Afreeca Freecs était loin d'être pressenti pour une place aux Worlds. Après une des pires saisons de l'histoire de la LCK, personne ne voyait l'équipe être un concurrent sérieux. Puis un homme a tout changé : Kuro. Kuro est un vétéran et il a joué pour certaines des meilleures équipes qui soient. Il a joué avec NaJin Black Sword au sommet de leur art ainsi qu'avec Koo et ROX Tigers. Pendant son temps dans ces deux équipes, Kuro a eu un impact notable et durable, les guidant vers le succès. Kuro est un joueur incroyablement patient : il ne rush pas ses plays. Il préfère rester en retrait, attendant que son adversaire face le premier pas. Ce qui fait de lui un joueur extrêmement constant, il fait rarement des erreurs et son style de jeu robuste est dur à battre. N'oubliez pas Kuro, il sera un joueur clé pour Afreeca Freecs s'ils veulent continuer leur run de rêve. Kuro va devoir garder son momentum en marche et continuer avec son style de jeu constant, si il joue correctement, Afreeca Freecs pourrait être la surprise ces Worlds.

2. Ucal (KT Rolster)

Ucal KT Rolster

Au premier regard, Ucal n'a rien de spécial. Son KDA est loin d'être spectaculaire, son taux de CS par minute peut être battu même par des joueurs nord-américains ou européens. Toutefois, l'impact d'Ucal s'étend à bien plus que ses stats seules. Ucal est le capitaine dont rêve chaque équipe. Il est capable d'agir comme le leader de l'équipe, sacrifiant même ses stats et sa gloire personnelle pour la victoire de l'équipe. Dans une équipe qui a autant de talents individuels que KT Rolster, une forte autorité est nécessaire pour le succès et Ucal offre exactement cela. Il sait ce qu'il faut faire et comment le faire. KT Rolster est l'équipe d'Ucal. Tous les teamfights, tous les objectifs, Ucal est toujours là en train de guider son équipe et de donner des ordres. Il n'est peut être pas le joueur le plus flashy, mais sa coordination et son leadership en arrière-plan sont inestimables pour son équipe. KT Rolster est un favori intéressant pour ces Worlds. Ils ont un roster bourré de talent à chaque position et Ucal est le cerveau derrière le tout, il connait ses team mates et sait comment en tirer le maximum. Si KT Rolster veut être couronné champion du monde, l'équipe aura besoin de tout le talent de leader d'Ucal. At first glance, Ucal seems to be nothing special. His KDA is far from spectacular, and his CS per minute rate can be overtaken even by North American and European players. However, Ucal’s impact extends far beyond his stats alone.

1. Rookie (Invictus Gaming)

Rookie Invictus Gaming

Si quelqu'un doit prendre la place de Faker, ce sera Rookie. Il a délivré des stats exceptionnelles tout en étant un capitaine et leader pour son équipe, deux des plus importantes qualités pour un pro de League of Legends. RNG a beau être connue comme la meilleure équipe de Chine, ils n'ont pas le meilleur midlaner au monde. C'est Invictus Gaming qui l'a. La Zoe de Rookie a démoli à elle toute seule RNG et sa simple présence à forcé la série à aller jusqu'à la cinquième game. Ses compétences techniques sont impeccables, Rookie ne fait juste aucune erreur. C'est un maître tacticien et sa versatilité fait que vous ne savez jamais à quoi vous attendre : il est capable de passer d'Akali à Lulu sans sciller. Si le midlaner adverse ne fait ne serait-ce qu'une erreur, il fera face à une punition immédiate. Dans le match d'Invictus contre LGD, Rookie n'avait pas une seule game sous les dix kills. Contre SNG, dans les games 2 et 3, il a démantelé l'équipe entière par lui-même. Rookie est probablement le joueur le plus influent de League of Legends, son impact sur une game est sans mesure chez les autres pros. Pour faire simple, Rookie est en train de devenir le meilleur joueur au monde et s'il y a un midlaner qui peut carry son équipe tout seul jusqu'au titre, c'est Rookie.