×
OR

By continuing, I agree to GINX' Terms and Conditions

OR
Please enter a valide email address

Already a GINX member? Sign in

CHOOSE YOUR USERNAME
›

Your username is how other community members will see you. Ever dreamt of being called JohnWick ? Now is the time.

Back
League of Legends
League of Legends
World

Les favoris éliminés, Corée abattue, les Quarts de Finales Fous des Worlds 2018

La phase de groupe l'avait déjà montré : ces Championnats du Monde de League of Legends ne sont pas comme les autres. Toutefois, si nous avions déjà vu des surprises pendant les groupes dans les éditions précédentes, les Bo5 venaient généralement donner raison aux pronostics et faire prendre une douche froide aux espoirs de l'ouest et de la Chine. Pas cette fois. Les deux grands favoris dont le tirage nous faisait regretter de ne pas les voir s'affronter en finale ne passent pas les quarts. Fnatic et Cloud 9 se retrouvent dans une demi-finale de rêve pour les fans des LCS. G2 Esports, après un parcours du combattant pour arriver jusqu'en Corée s'offre le scalp d'Uzi et sera aussi en demi-finale face à Invictus Gaming. Et pour la première fois depuis la saison 1, aucune équipe coréenne n'arrive en finale, manquant même la marche des demi-finales. Historique.

Invictus Gaming 3-2 KT Rolster

Le premier coup de semonce est arrivé très tôt samedi. Sortis de deux très lourdes défaites face à Fnatic, la deuxième seed chinoise, Invictus Gaming partait sur un mauvais momentum face à la super team coréenne, chouchou du public de Busan, favori au titre, KT Rolster. Le champion de LCK commence pourtant bien son premier match, avec un early game excellent de Score, mais une fois que les teamfights éclatent, c'est Invictus Gaming qui en sort grand gagnant à chaque fois, renverse le léger avantage pris par KT en début de partie et déroule jusqu'à la victoire. La deuxième partie est à sens unique et devant un public stupéfait, Invictus mène 2-0. Le champion coréen se retrouve dans une situation quasi-impossible et fait preuve de résilience, malgré avoir été dominé largement pendant toute la partie aux golds, ils arrivent à réduire leur retard en game 3, s'achetant une lueur d'espoir. La game 4 sera plus convaincante et maîtrisée par KT Rolster et c'était maintenant au tour d'Invictus Gaming de douter. Des doutes qui ne dureront pas longtemps, une macro parfaite et une nouvelle performance hors norme d'un Jackeylove qui conteste les feux des projecteurs à Rookie rendent l'arène de Busan silencieuse. KT Rolster est éliminé.

Royal Never Give Up 2-3 G2 Esports

KT Rolster abattu, la voie royale semblait ouverte pour RNG jusqu'aux finales et, enfin, pour Uzi, un premier tire mondial. Après tout, face à la troisième seed européenne, qui avait dû passer par les play-in, sortie in-extremis en deuxième place d'un groupe facile grâce à un pocket pick, rien ne pouvait mal tourner, il suffisait de ban Heimerdinger, non ? Et bien, si. Retournant à ses démons de jouer à "protect the Uzi" en laissant ses solo laners dominés par ceux, supérieurs, de G2 Esports et en se montrant incapable d'enterrer un Hjarnan qui survivra admirablement aux phases de lane, dépassés par le style de jeu en 1-3-1 de G2, Royal Never Give Up va être le deuxième favori éliminé samedi matin. Les choses semblaient pourtant bien parties pour RNG. La game 2, certes remportée par G2 montrait les clés du succès et la victoire du champion de LPL en game 3 semblait donner raison aux prédictions qui voyaient RNG l'emporter 3-1. Mais G2 Esports va égaliser et s'offrir une game 5 avec un early totalement dominant. Si les picks teamfight et late de RNG commençaient à porter leur fruit, ce sera trop tard pour rattraper le retard pris face à une Leblanc implacable d'un Perkz qui a joué une série digne d'un MVP des Worlds et trop tard pour les espoirs de titre mondial d'Uzi, un titre qui continuera à lui échapper dans une année où il lui semblait destiné.

Cloud 9 3-0 Afreeca Freecs

Après les chocs de la veille, un nouveau attendait les fans de League of Legends : le dernier espoir de l'Amérique du Nord, face au dernier espoir de la Corée. Après une entrée en matière ratée d'Afreeca Freecs, l'équipe coréenne avait renversé la vapeur dans les matchs retour de la phase de groupe. Cloud 9 avait de son côté encore montré être capable d'élever le niveau de façon incroyable chaque fois qu'ils participent aux Worlds. Faire des pronostics après la journée de la veille semblait impossible mais dans aucun cas nous aurions pensé voir ce qui s'est déroulé à partir de 6 heures du matin heure française en Corée. La dernière équipe coréenne en lice s'est tout simplement fait atomiser par la troisième seed nord-américaine, amenée à une game 5 dans les play-in face à Gambit, qui était en dernière place des LCS NA après trois semaines de jeu. La première game à sens unique avait annoncé directement la couleur, Cloud 9 n'était pas là pour faire de la figuration. Et remportera son quart avec la manière : après les errements d'Uzi sur Lucian la veille, Sneaky sort trois parties de Lucian dominantes et renvoie les espoirs coréens à l'année prochaine. À domicile, la région qui n'a laissé qu'un titre mondial lui échapper en S2 depuis qu'elle participe au circuit, a toujours placé au moins une équipe en finale, sort par la petite porte en quart de finale.

Fnatic 3-1 EDG

La défaite d'Afreeca Freecs laissait Fnatic dans une position inattendue avant le début de ces Championnats du Monde : celle de favori au titre. Avec la lourde responsabilité d'offrir aux fans des LCS la confrontation qu'ils attendent : NA vs EU en demi-finale des Worlds, du jamais vu depuis la Saison 1. Vu la réussite que le manteau de favori et de champions de groupes avait offert aux autres équipes engagées en quart, la pression était terrible sur le champion d'Europe. Rekkles et sa bande répondront à cette pression de la meilleure manière qu'il soit : en répondant présent. EDG avait pourtant montré les crocs dès la première game. Une Leblanc parfaite de Scout forcera un ban pour le reste de la série. Fnatic offrira ensuite à ses fans tout l'éventail de ses capacités. Un pocket pick de Viktor top, une remontée fantastique et une Leblanc de Caps plus tard et Fnatic est le seul favori à tenir son rang dans son quart de finale et devra désormais porter la responsabilité fatale à RNG et KT Rolster de favori pour ramener le trophée mondiale à l'Europe pour la première fois depuis la Saison 1. Ainsi que de clore une fois pour toute le débat NA vs EU dans sa demi-finale. Les demi-finales commencent ce samedi 27 octobre à 10 heures avec G2 Esports face à Invictus Gaming, puis dimanche à la même heure pour Fnatic vs Cloud 9. Une finale 100% européenne est-elle possible ?