×
OR

By continuing, I agree to GINX' Terms and Conditions

OR
Please enter a valide email address

Already a GINX member? Sign in

CHOOSE YOUR USERNAME
›

Your username is how other community members will see you. Ever dreamt of being called JohnWick ? Now is the time.

Back
League of Legends
League of Legends
World

League of Legends : Worlds 2018 - Résultats du Play-In

La première phase des Championnats du Monde de League of Legends vient de rendre son verdict avec les quatre matchs éliminatoires suivant la phase de groupe. Comme pour cette dernière, aucune surprise au rendez-vous...

Les ex-Wildcards dévissent

La phase de groupe avait déjà montré la tendance : les quatre régions majeures engagées dans le play-in des Worlds 2018 -Chine, EU, NA et TW- surplombait la compétition face aux anciennes régions Wildcard, chacune, malgré des petites erreurs de parcours pour G2 et EDG, sortant en tête de son groupe et en bonne position pour s'adjuger un des quatre tickets pour la phase de groupe des Championnats du Monde, ne devant pas se rencontrer dans les matchs qualificatifs.  Une tendance qui se vérifiera dans cette deuxième phase du play-in, les quatre équipes des régions majeures se qualifiant aux dépends des ex-Wildcards.

playin-1.png

Le premier match laissait pourtant espérer que les ex-Wildcards pourraient contester cette domination. Cloud 9, après être sorti en 4-0 de son groupe, s'étant fait plus qu'accrocher par des Gambit combatifs, les menant jusqu'au bout du suspense et une game 5. L'équipe nord-américaine finira quand même par s'imposer et décrocher son ticket pour la phase de groupe. Malheureusement pour les Wildcards, les trois matchs qui suivront seront à sens unique et Detonation FocusMe, Supermassive Esports et Infinity Esports ne remporteront que deux matchs à eux trois, EDG, G2 et G-Rex se qualifiant pour la phase de groupe. groups.png La consolation et le répit sont toutefois de courte durée pour Cloud 9, héritant d'un groupe particulièrement relevé face aux champions du monde en titre Gen.G et les champions du MSI, RNG. G-Rex et EDG héritent de groupes plus ouverts sur le papier, G2 aura aussi sa carte à jouer, même si les Flash Wolves ont montré plus d'une fois que les sous-estimer peut coûter très cher. Il reste que le format du Play-in continue de poser des questions. Sensé offrir plus de places aux équipes des régions précédemment Wildcard, il n'a qualifié qu'une équipe issue de ces régions en deux ans d'existence, Besiktas l'année dernière, sur les huit places offertes, ce qui leur offre encore moins de visibilité qu'à l'époque où elles s'affrontaient entre elles pour deux places en phase de groupe. Comme pour le format des LCS, une révision en profondeur s'impose si Riot veut que d'autres régions que le Big Five brillent aux Worlds.